Les acronymes barbares de l’édition musicale…

En lisant l’article de la Challenges.fr sur la proposition de la SACD d’une TVA réduite, j’ai buté sur cette phrase :

« L’ARP, le Blic, le Bloc, le Spect, l’Uspa, le Cemf, le Csdem, la Sacem, le Snac, le Snep, l’Unac et l’Upfi réclamaient dans ce courrier que « la mise en place à court terme de moyens efficaces » contre le piratage numérique soit la « condition préalable » à celle d’offres légales des oeuvres.  »

Voici ce que signifie ces acronymes barbares…

ARP : Société civile des Auteurs Réalisateurs et Producteurs
BLIC : bureau de liaison des industries cinématographiques
BLOC : bureau des organisations du cinéma
SPECT : pas trouvé. lol
USPA : Union Syndicale de la Production Audiovisuelle
CEMF : Chambre syndicale des Éditeurs de Musique de France
CSDEM : chambre syndicale de l’edition musicale
SACEM : Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique
SNAC : Société Nationale des Auteurs et des Compositeurs
SNEP : Syndicat National de l’Edition Phonographique
UNAC : Union Nationale des Auteurs et Compositeurs (Dissident historique de la SNAC !)
UPFI : Union des Producteurs Phonographiques Français Indépendant.

Et là, quand on se dit que tout ce petit monde est payé par nos achats musicaux et vidéos, on commence à comprendre pourquoi tout est compliqué et pourquoi le P2P les fait flipper !
Ces organisations, par essence, ne pourront jamais imaginer le P2P comme une forme de distribution de la musique directement du producteur (créateur) au consommateur…

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Une réflexion au sujet de « Les acronymes barbares de l’édition musicale… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *