Click & Mortar : Chronodrive, un concept béton ;-)

Une fois n’est pas (encore) coutume, je vous parle de grande distribution 100% click and mortar.

Chronodrive, un hyper qui livre vos courses… dans votre coffre !

Avec Chronodrive, plus besoin de parcourir les rayons pour faire vos courses, les linéaires sont sur votre écran, à quelques clics les uns des autres! Après avoir choisis et payés vos articles, vous vous rendez sur le parking de Chronodrive où il y a forcément une place pour vous accueillir et vous annoncez votre arrivée. 5 min Chrono plus tard, on charge vos courses directement dans votre coffre, fini donc l’attente aux caisses et le déchargement du Caddie. Il ne vous reste plus qu’à déballer vos courses chez vous.

Un concept entre cybermarchand et hypermarché traditionnel.

L’originalité du concept repose sur le positionnement entre l’hypermarché traditionnel et le service de livraison à domicile.
Les avantages par rapport à la livraison à domicile sont :
– pas de coût de livraison
– des prix trés voisins de ceux des hypers
– pas de prise de rendez-vous

Les inconvénients :
– Il faut décharger son coffre en arrivant à la maison
– Il faut avoir une voiture

Deux nouvelles ouvertures programmés en ce début 2008 !

Apparenté au groupe Auchan, Chronodrive est testé à grande échelle depuis plusieurs années sur la région Lilloise. Deux ouvertures sont programmées en ce début 2008 : Hallennes-lez-Haubourdin (Nord) ce vendredi et Basse-Goulaine (xxx) trés prochainement.

le site de Chronodrive (en attendant la version iPhone)

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

3 réflexions au sujet de « Click & Mortar : Chronodrive, un concept béton ;-) »

  1. Il faudrait aussi que Chronodrive améliore les conditions au sein de ses propres magasins.
    Combien d’employés en arrêt de travail ? Combien de démissions ?
    Il est évident que Chronodrive ne parlera jamais de cela car la main d’œuvre n’est pas bien difficile à trouver et le turn-over des préparateurs de commandes ne semble pas une préoccupation majeure.

  2. M’aurait étonné qu’un cégétiste ne vienne pas mettre son grain de sel ! Travailler sans se fatiguer, ça n’existe qu’en rêve dans la tête dérangée des communistes !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *