Apple : iTunes + iPhone = iPay

Hier c’était l’effervescence à la bourse de New York où une rumeur évoquait un système de paiement lancé par Apple. Quel intérêt pour la firme à la Pomme à se lancer sur ce marché ?

iTunes comme Cheval de Troie.
Avec iTunes,  Apple dispose d’une base installée de plusieurs centaines millions d’utilisateurs dont près de 70 Millions de comptes actifs avec CB. Muni d’un login et d’un mot de passe (nécessaire à la configuration de votre iPod et iPhone), il est déjà possible d’acheter depuis l’iTunes Store, l’AppStore ou encore sur iPhoto. Avec son système One-Click, il est possible de payer d’un simple click sans même avoir à re-saisir un mot de passe. Apple pourrait rapidement ouvrir ses API à des e-commerçants tiers et ainsi proposer à l’instar de Paypal une solution de paiement sur internet.

iPhone comme tout-en-un.
L’iPhone est un outil formidable. Plus le nombre d’applications croient, plus nos poches se vident… Alors imaginez s’il intégrait un moyen de paiement. Cela fait longtemps que l’on parle de la convergence et du mobile comme Wallet mais hormis au Japon ou en Corée, il faut bien avouer que l’écosystème autour du paiement tarde à se mettre en place ailleurs. Les choses pourrait être rendu plus simple par  Apple. En effet, la firme de Cupertino ne cherchera pas sans doute pas à préempter le marché du paiement en ligne. En effet, avec un système reposant sur votre compte iTunes, Apple ne déstabilise pas le business modèles des banques puisque in fine, c’est bien votre CB qui est débitée.  La firme fruitière* pourrait ainsi, comme avec l’AppStore, réussir là où les autres se cassent les dents régulièrement.

Vendre plus d’iPhone et d’iPod Touch.
Gardons à l’esprit que l’objectif d’Apple est de vendre du hardware et que pour cela la firme s’appuie sur une bonne adéquation entre software et hardware pour développer de nouveaux usages.  Ainsi, il est probable qu’à moyen terme  (allez,  je me lance disons été 2010) Apple ajoute à ses produits phares iPod et iPhone des puces NFC (Near Fied Communication) transformant ainsi ses baladeurs en moyen de paiement sans contact et incitant ses clients à renouveller son équipement. Par ailleurs, la technolgie NFC permettrait à Apple de simplifier l’échange de données entre deux équipements par simple rapprochement physique… de quoi faire réver son armada de développeurs dévoué :-) Outre des applications de paiements interpersonnels, cette technologie permettrait de créer un réseau d’échange de façon quasi instantanée donnant tout leur sens à des applications comme Boom ou Mover.

Réservé aux sites de e-commerce iPhone.
Une autre hypothèse, Apple pourrait proposer un tel moyen de paiement uniquement sur les boutiques en ligne sur sa plateforme iPhone . Cette hypothèse me semble probable car elle a du sens du point de vue de l’usage et apporte de réels bénéfices client et commerçant. En effet, il est aujourd’hui difficile d’acheter depuis un téléphone (sortir sa CB, saisir le n° et tenir le mobile est difficilement compatible)… sauf sur l’appstore. A méditer.

Modèles économiques.
Deux hypothèses se dessinent. L’une où Apple se place uniquement comme simple intermédiaire technique et méne une politique tarifaire proche de celle des coûts (c’est à dire vraiment de paiement CB et quelques serveurs ;-) ). Dans ce cas, son seul argument pour faire adopter sa solution par les e-commerçants serait sa base clients potentiels.
L’autre où Apple se pose comme tiers de confiance et garant des paiements (ses 31 milliards de cash l’y autoriserait). Dans ce cas, elle fait le billing et couvre les impayés. Elle disposerait d’un excellent moyen de pression pour le recouvrement en bloquant l’accès à ses services (Mobile Me, iTunes, etc.) tant que le litige n’est pas réglé.  Argument de poids pour les e-commerçants, cela peut se révéler comme un frein à l’adoption pour les acheteurs (Apple contrôle ma life).

Conclusion.
Je pense qu’Apple a intérêt à prendre position sur le marché du paiement, même si de prime abord cela semble loin de son métier d’origine. La raison en est simple, c’est le dernier usage attendu sur le mobile. De plus, des acteurs comme Nokia iront de toutes façons.

* petit nom d’Apple que j’ai capté chez MacGénération.

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *