NeXt : Paiement iPhone, application vs NFC

A l’instar de Google et son Android, Apple et iOS cherche la meilleure façon de proposer une solution de paiement sur son terminal. J’ai longtemps été dans la pensée unique et cru que le NFC serait la solution. J’ai même fanstamé imaginé du NFC dans l’iPhone 4. Ne voyant rien arriver du côté d’Apple et aucun usage décoller autour du NFC d’Android, force est de constater que les choses vont se dérouler autrement. Je me prête donc à nouveau au jeu de l’analyse, au risque de me tromper à nouveau (en même temps, je ne m’appelle pas Gene Munster, c’est donc pas très grave :-)

Pas de NFC mais de plus en plus d’iPhone.

S’il y a un point sur lequel ma position n’a pas changé, c’est que pour imposer un nouveau moyen de paiement, il faut un effet de masse. En effet, pour imposer aux distributeurs d’implementer une nouvelle solution de paiement, il faut qu’il y ait un enjeu fort (du volume donc) et une attente forte de ses clients. Il est donc impératif que la solution que proposera Apple soit utilisable avec un maximum d’appareil iOS en commençant par l’iPhone 4/4S.

Réduire le temps d’attente.

Ce qui met d’accord client et distributeur, c’est qu’attendre pour payer est de moins en moins acceptable. Pour le client c’est du temps de perdu, pour le distributeur ce sont des ventes perdues. Aussi, le coeur de la problématique du paiement c’est de réduire le temps d’attente en caisse.

Pour avoir participer au début des travaux d’ergosum, il est vite apparu que la solution NFC ne fait pas gagner de temps. C’est juste le remplacement d’une technologie (la bande magnétique) par une autre.

En outre, comme de coutume, le client ne change pas ses habitudes pour s’adapter aux nouvelles technologies si celle-ci n’apporte pas un service nouveau. Il est donc nécessaire d’apporter un bénéfice client fort.

Supprimer le passage en caisse.

Ma conviction est que pour gagner du temps en caisse, il ne faut plus passer par la caisse. Et c’est exactement ce qu’Apple a mis en place dans ses propres Apple Store. En effet, les vendeurs sont équipés d’un terminal portatif pour scanner vos articles et encaisser votre paiement.

Récemment Apple a franchi une nouvelle étape avec son système « EasyPay » qui permet de scanner et de payer soit même son achat avec son iPhone, via l’application mobile Apple Store. Le prélévement se fait sur la CB enregistrée dans iTunes.

Les premiers résultats d’EasyPay semble positifs et au delà des attentes.

EasyPay et SDK iOS.

Il est tout à fait envisageable qu’avec EasyPay, Apple fasse la démonstration de la solution de paiement qu’il proposera demain. EasyPay pourrait être intégrer dans le SDK iOS et donner les moyens au commerçant d’intégrer ce moyen de paiement à son système d’information.

Ainsi chaque commerçant pourrait implémenter dans son application mobile la solution EasyPay et proposer à ses clients de payer avec l’iPhone.

Côté avantage pour le commerçant, proposer une expérience de paiement innovante et désengorgeant les caisses, accèder aux 220 millions de clients iTunes avec CB, inciter le client à installer l’application mobile du marchand (et donc fidéliser) et limiter les investissements hardware (dans un lecteur notamment).

Simple sur le papier écran, ceci n’est cependant pas sans limite.Ce type de paiement soit réservé aux achats mono produit (vs un caddie Auchan du début de mois). Il est ensuite probable qu’Apple prenne une petite ;-) commission au passage, réduisant ainsi la marge du commerçant. Les datas du passage en caisse (qui consomme combien, où et quand) sont précieuses pour le marchand qui n’aura peut être pas envi de les partager avec Apple.

Pour le client, l’avantage est clairement de gagner du temps sans passer en caisse et de profiter de tous les services que le commerçant voudra bien ajouter à son application.

 

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *