Pourquoi iCloud est une bonne affaire pour les opérateurs !

Suite à mon article sur iCloud la nouvelle cash machine d’Apple, je souhaite expliquer pourquoi il en est selon moi exactement de même pour les opérateurs.

Retour en arrière

Au lancement de l’iPhone en 2007, Orange s’est vu imposer par Apple de mettre en place des forfaits « internet illimitée ». L’iPhone levant le frein de la facilité d’accès à l’internet, y associer l’illimité permettait de lever le frein du « contrôle du prix » (à l’époque le consommateur ne savait pas très bien combien lui coûtait l’accès à l’internet mobile). Lever ces deux freins était le meilleur moyen de débrider les usages. Parallèlement, la préoccupation d’Orange était d’exploiter et rentabiliser un réseau 3G dans lequel il avait investit quelques milliards.

L’explosion des usages

Presque 5 ans plus tard, les usages sont là et la problématique est bien différente. L’iPhone, smartPhone Android et autres clés 3G inondent le marché. Les réseaux 3G sont au bord de la saturation, voire totalement saturés sur les heures de pointes (Allez Place de l’Opéra un samedi après midi, ça vous donnera une idée). Les consommateurs ont de plus en plus de mal à se passer de leur smartphone et donc sont prêts à payer pour leurs usages.

La nouvelle donne

De plus, sur le marché français Free Mobile, 4ème acteur, promet de faire son entrée avec une offre « révolutionnaire ». 15 ans après Bouygues Télécom qui avait bousculé Orange (FTMS à l’époque) en proposant des forfaits dans marché où l’on payait à la minute de communication (entamée!), on sait que Xavier Niel est capable d’apporter une approche totalement innovante.  A l’instar de ce qu’anticipe SFR avec ses nouveaux forfaits, on sait d’ores et déjà que Free Mobile vendra ses smartphones « hors forfait » et donc sans subvention.

De l’illimité bridé au limité réel.

Ainsi, les opérateurs sont en train de changer leur modèle économique pour s’adapter à cette nouvelle donne. L’occasion pour eux de transformer « l’illimité bridé » en « limité réel ». Jusqu’à présent, avec les forfaits illimités, vous pouviez consommer 1Go (ou 500Mo selon le forfait) de données en tirant parti au maximum du réseau avant d’être bridé dans la vitesse de téléchargement. Avec les futurs forfaits, il semblerait que l’offre soit à la fois plus transparente et plus couteuse pour les gros utilisateurs. En effet, les forfaits « limité réel » bloqueront purement et simplement le téléchargement une fois votre quota atteint. Libre à vous de racheter des Go supplémentaires.

Des factures en hausse.

Avec de tels forfaits, iCloud est plutôt une aubaine pour les opérateurs. En effet, iCloud ( et dans une moindre mesure iOS 5) vont largement augmenter les échanges sur le réseau. Les sauvegardes, le téléchargement de photos via PhotoStream, l’accès à ses données sur iCloud vont trés vite faire atteindre les quotas établis par les opérateurs. Il y a donc fort à parier qu’une apparente baisse de prix des forfaits cachent en fait une augmentation de la facture.

De mon point de vue, iCloud va devoir trés rapidement affiner les options de synchronisations et autres sauvegardes automatiques pour ne pas piéger ses utilisateurs.

 

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *