Apple : mes prévisions pour 2011 (côté Software)

Après mon retour sur mes prédictions pour Apple 2010,  je me suis lancé pour 2011 sur le côté Hardware. Voici maintenant les perspectives que j’imagine côté Software. C’est à mon avis de ce côté là que sont les enjeux pour Apple en cette année 2011.

iTunes Cloud.

Apple Vision.004
Bon aucun doute là-dessus. 2011 sera l’année du Cloud pour Apple et en commençant par iTunes. D’une manière ou d’une autre, Apple va proposer de la musique, du son et de la vidéo en streaming. J’ai partagé ma vision globale sur ce sujet dans cette série d’articles (Vers iTunes dans les nuages 1/3, 2/3 et 3/3)

Store Stories to be continued

La logique d’AppStore est une tendance lourde du web. Au démarrage sur iPhone, puis sur les mobiles, les Apps sont en train devenir un nouveau mode d’utilisation de l’Internet. Google a par exemple lancé son Chrome Web Store.

Dans cet esprit, le 6 Janvier Apple lancera son Mac App Store , inspiré par le succès de l’AppStore et d’iTunes. Dans la droite ligne de la dématérialisation et la simplication, Apple va très certainement lancer son Apple TV AppStore. Les Apps sont pour Apple un moyen idéal de contrôler la façon dont on fait usage de ses devices (navigation, ergonomie, design,…) avec tous les risques de dérapages que cela comporte quand la firme se mêle des contenus !

Mac OS Lion, un nouveau Finder.

En juin Apple lancera son futur OS,  Mac OS Lion. Apple en a fait une sneak preview…mais rien n’a été dévoilé du côté du Finder. Je pense qu’Apple est en train de scinder son Finder en deux modes : Presse-Bouton et Expert. Ils adressent à 2 types d’utilisateurs : les « grand public »  et les « avertis ».

Dans le mode Presse-Bouton, l’informatique s’efface au seul profit des usages. Exactement ce que nous a dévoilé l’aperçu de Mac OS Lion : Mission Control, Mac AppStore, LaunchPad et le mode Plein écran. Dans ces usages, la notion de gestion de fichier a totalement disparu (cf. Et si Apple faisait disparaître nos fichiers ?). L’utilisateur se concentre sur une action à la fois et l’usage devient presque mono-tâche (exemple : je regarde mes photos, je monte mes vidéos, je surfe sur Internet). Avec le mode Application Plein Ecran, la totalité de l’écran est consacrée à une action à un instant T. Par contre, l’utilisateur peut switcher d’une action à l’autre très rapidement grâce aux LaunchPad et Mission Control.

Ce qu’Apple ne nous a pas encore dévoilé, c’est ce que je nomme le mode « Expert ». Un Finder plus puissant, réservé aux utilisateurs avertis, pas à ceux qui utilisent l’ordinateur, mais ceux qui en crée les usages. Ces utilisateurs là ont besoin de gérer leur fichiers, de savoir où il les sauvegarde et dans quel format. Ils ont besoin aussi d’aller vite car ils sont dans des contraintes de production.
Je crois qu’Apple va nous présenter un Finder plus fonctionnel qui se traduirait  par des menus « expert ». Je pense qu’Apple va également offrir la possibilité aux développeurs de faire des raccourcies « multi-touch » à l’instar des raccourcis claviers.
Du côté du Cloud, je crois que le Finder confondera la représentation du stockage local et la représentation du stockage distant. C’est l’OS qui gérera la présence du fichier en local ou sur le nuage selon sa fréquence d’utilisation, sa taille, etc. Sur le plan de l’efficacité, SpotLight et « Coup d’oeil » fusionneront pour former un spotlight plus rapide et plus visuel.

iOS 5 et Mobile Me.

Dans la même logique que Mac OS Lion, iOS 5 sera tourné vers le Cloud. Le compte Mobile Me  et iTunes font fusionner pour devenir la clé d’entrée du nuage. Et avec le NFC (la puce sans contact, votre mobile va devenir la clé physique faisant le lien entre le nuage et le monde réel. A partir de là, iOS 5 va intégrer un certain de brique (Core dans le language Apple) permettant aux développeurs de développer des services de paiement, ticketing, authentification, etc. J’ai eu l’occasion de décrire ses nouveaux usages dont je suis intiment convaincu qu’ils arriveront (enfin et progressivement) en 2011.

Ping, GameCenter et Web Social…

Apple a maladroitement posé ses pions sur l’échiquier du web social : Ping ressemble à cet instant à un flop, GameCenter se développe timidement et les fonctions de partage d’iPhoto sont très standard…bref rien qui ressemble à de l’innovation comme Apple nous y a habitué.

Aussi, je crois que la solution viendra d’iOS et du NFC. Le « sans contact » permettant d’échanger rapidement profil, photo, vidéo entre deux devices, la géolocalisation autorisant des réseaux de proximité, FaceTime permettant de partager instantanément un moment de vie, il est probable qu’Apple proposera un iOS plus social tirant tous le bénéfice de ces fonctionnalités. La partie risque d’être difficile et compliqué pour Apple à moins que la firma aboutisse à un accord stratégique avec Facebook pour lutter contre l’ennemi Google. Une rumeur de rachat circule mais je n’y crois pas. L’accord stratégique risque d’être compliqué car Mark et Steve sont tous deux charismatiques tendances mégalos.

iAD : modéle FreemiAd.

iAD devrait enfin décoller et les études montreront que cette nouvelle façon de faire de la publicité est appréciée des utilisateurs. L’expérience immersive mais non intrusive que procure les publicités auront un impact positifs sur les ventes. Les annonceurs seront finalement prêt à payer plus cher pour ce type de publicité. L’iPad tirera pleinement partie d’iAD pour proposer des services qui s’appuieront sur un modèle économique FreemiAd : l’accès au service est gratuit mais l’usage d’une fonctionnalité « plus » se monétise via une expérience iAd au coup par coup ou pour une durée donnée. Les études montrent que les consommateurs ne sont pas prêt à payer pour un magazine ou un journal sur iPad. Un modèle FreemiAd pourrait être une solution pour monétiser ce type contenus.

Voice Apps

En 2010 on a vu apparaitre des Apps comme Dictation ou la Google Apps utilisant la fonction vocale. De plus en plus d’application vont faire appel au contrôle vocal et à la synthése vocal : utiliser la voix pour accéder à l’internet depuis son téléphone, un retour aux sources en quelque sorte…

Bon voilà mon feeling pour 2011. Je ne vous cache que cela n’a pas été simple et le jeu n’est pas bien clair car Apple est à un tournant stratégique et que l’environnement évolue très vite. Tout au long de cet exercice (qui reste un plaisir avant tout), mon sentiment a été qu’il me manque des clés de compréhension tant les enjeux sont importants et le marché mouvant. Et vous quel avenir voyez-vous pour Apple ?

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *