iCloud, un nuage qui cache une cash machine

iCloud : un freemium qui cache une cash machine.

En proposant iCloud avec 5Go de stockage gratuit, on pourrait penser que compte tenu des investissements consentis dans le mega datacenter, iCloud va représenter une charge importante rognant sur les marges d’Apple.
En fait, il n’en est rien. Explications.

5Go, c’est beaucoup et pas beaucoup.

5Go de données, c’est à la fois beaucoup et pas beaucoup. Beaucoup car c’est plus que ce que propose gratuitement Dropbox par exemple. Beaucoup également car un certain nombre de fichiers ne sont pas pris en compte dans les 5Go. C’est en fait le cas de tous les fichiers « distribués » (apps, Musique, iBook). Apple ne gère que des listes de droit d’accès liés à votre compte. Apple n’ajoute pas non plus les photostream mais les limites à 1000.
C’est pas beaucoup car si vous travaillez avec votre Mac en utilisant iWork ou Office, les fichiers sont très vite volumineux. Idem si vous avez l’habitude de lire des Pdfs. Enfin, ce n’est pas beaucoup car Apple a eu l’intelligence de donner accès à iCloud via des API. Aussi, il est à parier qu’un grand nombre d’applications proposeront de stocker leurs fichiers dans iCloud ( todo list, lecteur rss, gestion de compta, etc.)

Des Go supplémentaires moyennant abonnement.

Apple va proposer des abonnements pour louer de l’espace de stockage supplémentaire dans iCloud. La firme de cupertino n’a pas encore dévoilé ses tarifs. A l’instar de Dropbox qui propose un abonnement de 10$ par mois ou 99$ par an pour 50Go, il est probable que là encore la firme innove et ne propose pas un simple abonnement annuel. En effet, avec son système de paiement in-App et ses 200 millions de comptes actifs, Apple proposera probablement une solution plus modulable pour faire face à des « pointes de stockage » et inciter à l’achat d’impulsion parce que c’est facile.
Voilà là, une première manne de revenu supplémentaire pour Apple. Mais à mon sens, ce n’est pas la plus importante et sans doute pas la plus lucrative.

iDevices dopés aux Go.

Apple a une tradition avec ses produits, c’est de démarrer avec un prix relativement agressif, par exemple 489€ pour l’iPad, puis elle double la capacité de stockage pour 100€ de plus. Autant dire que pour Apple, si la mémoire double, la marge explose. Aussi, Apple a tout intérêt à vendre des appareils avec plus de mémoire. Et je pense que c’est ce qui va se passer avec iCloud. Le nuage va faciliter la vie de l’utilisateur et l’inciter à rapatrier un grand nombre de donnes sur iDevices.

Prenons par exemple photostream. Photostream vous donne accès à vos 1000 dernières photos pendant 30 jours. Mais si vous souhaitez la conserver sur votre iDevice, il vous faut alors la télécharger. En quelques mois, vous aurez vite fait de remplir votre iDevice et lors de son renouvellement, vous prendrez une version avec une capacité mémoire plus importante.

Bref, de quoi faire encore grimper le montant moyen dépensé chez Apple. Et vous qu’en pensez-vous ?

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *