Quel modèle économique pour iRadio ?

Apple préparerait sa iRadio, mode de distribution de musique en streaming comme le font déjà deezer ou Spotify. .
A l’instar de ces deux acteurs qui fonctionne sur un modèle d’abonnement freemium. Apple semblerait avoir obtenu des accords particuliers et offrant plus de services, quel sera le modèle économique de iRadio ?

A la différence de ces deux acteurs, Apple dispose de sa plateforme de vente de musique iTunes.

iRadio : modèle publicitaire

Dans un modèle publicitaire, Apple imposerait des publicités audio avant ou pendant l’écoute d’un album. Mais Apple n’est pas Google et ce modèle ne lui ressemble pas.
Il est donc peu probable qu’Apple s’appuie sur un tel modèle.

iRadio : modèle abonnement

Apple propose déjà iTunes Match qui repose sur un modèle d’abonnement. Pour 24€99 par an, il est possible de streamer sa musique depuis iTunes sur n’importe quel appareil iOS ou Mac.
Apple pourrait ajouter la fonction iRadio à cet abonnement, ce qui le positionnerait bien en deçà du marché (Spotify ou Deezer propose des abonnements à 120€/an). Surtout, ce modèle jouerait totalement en défaveur de son modèle de vente iTunes.

iRadio : modèle freemium

Dans un modèle freemium, comme chacun sait, une partie de l’offre est en accès gratuit et l’offre complète requiert un achat (abonnement, in-App).
Avec son catalogue iTunes, Apple dispose de tous les ingrédient pour conjuguer gratuité et payant.
Par exemple, Apple pourrait proposer la gratuité de l’écoute des morceaux iTunes à condition d’effectuer périodiquement un achat.
Le prix moyen d’un album avoisinant les 10€, Apple pourrait conditionner iRadio à l’achat d’un album par mois. Dans ce cas, Apple ne remet pas en cause son modèle de vente iTunes et iRadio est juste une extension de la durée de la pré-ecoute.

Dans ce type de modèle, il est probable qu’Apple pousse à l’achat d’un plus grand nombre
d’albums qu’un seul par mois. Pour ce faire, l’offre tarifaire pourrait être marketée différemment. Par exemple, Apple pourrait proposer son modèle freemium sous forme d’un abonnement annuel incluant des albums à télécharger. Par exemple, un abonnement à 149€ par an incluant 15 albums à télécharger.

Un autre modèle freemium serait de consentir à une réduction sur le prix des albums lorsque l’on est abonné à iRadio. Par exemple, iRadio couterait 25€ par an et permettrait d’économiser 20% sur chaque album acheté (soit environ 2€).
Pour Apple et les majors, l’avantage de ce modèle est qu’il est gagnant-gagnant. Les grands consommateurs de musique aurait accès à l’ensemble de l’offre itunes en écoute et paierait leur musique moins cher. Les majors et Apple s’y retrouvent en maintenant la vente d’albums sans favoriser exclusivement la « location ».

Et selon vous, quel sera le modèle économique d’iRadio ?

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *