Avis : 48h avec mon iPhone 6

Pour la première fois, j’ai le sentiment qu’Apple peut user de l’expression
« meilleur smartphone au monde » sans abus ! L’iPhone 6 est mon 5ème iPhone et c’est le meilleur iPhone que j’ai eu entre le main. Il y a un tas de bonnes raisons à ce sentiment. Comme toujours avec Apple, c’est l’alchimie entre le design et le logiciel qui crée une expérience utilisateur exceptionnelle.

Design.
Ce nouvel iPhone 6 offre une prise en main très douce. Il est maniable sans grande difficulté.
Sur le plan esthétique, je le trouve assez réussi. Une question cependant, est-il réellement nécessaire de graver la norme CE en aussi grand ??? C’est moche !
Le gris sidéral est finalement assez clair. Trop ?
Le verre de l’écran donne l’impression d’une plus grand fragilité. On verra à l’usage. Bien qu’il fasse 18gr de plus que son prédécesseur, il donne une impression de plus grande légèreté.
Il m’a fallu une demi-journée pour m’habituer au bouton on/off sur le côté.
Plus grand, l’iPhone 6 reste utilisable à une main. Cependant je dois reconnaître que dès qu’il me faut écrire, je le saisis plus facilement à deux mains.

Réseau et réception.
Si les antennes ne sont pas un grand succès sur le plan esthétique, on ne devrait pas avoir d’antennagate avec cette génération d’iPhone.
Je suis chez Virgin Mobile qui s’appuie sur le réseau BouyguesTel. Je ne connais pas la raison pour laquelle l’iPhone affiche LTE et non pas 4G. En revanche, les débits sont impressionnants. En intérieur, j’atteins 55 Mbps en upload et 14 Mbps en download. Sur Lille, je suis en LTE partout.
Côté wifi, la limite n’est plus le wifi mais la qualité de l’adsl (en attendant le vdsl2 le 27 octobre prochain).

Capteur photo.
J’en étais resté à l’iPhone 5 et son capteur 5mpx. De ce fait, le passage à l’iPhone 6 avec son capteur 8mpx, son autofocus amélioré, les nouveaux modes vidéos accéléré et ralenti sont autant d’atout qui à eux seuls justifient le renouvellement de mon iPhone.
Bien sûr, on voit des tas de photos sur le site d’Apple qui vantent la qualité de l’appareil photo. Mais rien ne vaut sa propre expérience et je dois dire que je suis bluffé. C’est tout simplement incroyable d’avoir toujours sur soi un appareil photo de cette qualité. Les seulement 8Mpx de l’iPhone 6 n’ont rien à envier au 14mpx et plus de ses concurrents.

Processeur M8 et autonomie.
J’ai testé trois bracelets connectés, le Lark Life Pro, le One de Fitbit, le Pulse O2 de Withings. Ce dernier me donne entière satisfaction. Et cependant, il va finir par être rangé au fond d’un placard car le processeur M8 de l’iPhone 6 le remplace avantageusement.
Il est sans doute un peu tôt pour me prononcer sur l’autonomie. Cependant la première impression est bonne et je crois qu’il y a eu un réel progrès sur ce point même si je n’échapperai pas à un rechargement quotidien.

iOS 8.
Ce nouvel iPhone, malgré toutes ses qualités intrinsèques, ne serait rien sans le nouvel iOS 8.
Avec les Extensions pour faciliter l’interoperabilité entre les applications, les Widgets dans l’écran de notification , iOS 8 réinvente la façon d’utiliser son iPhone.

En conclusion, je comparerai mon passage de l’iPhone 5 au 6 au gap que j’ai ressenti entre le 3 et le 4. Un écran plus grand, une vitesse d’exécution réellement accrue apportant de la fluidité, une expérience utilisateur réellement améliorée.

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.