Comment va-t-on payer avec l’iPhone 6 NFC ?

Les dernières rumeurs autour de l’iPhone 6 et de sa compatibilité NFC vont toutes dans le sens d’un accord entre Apple, Mastercard, Visa et American Express et confirme qu’Apple est entrain de poser la dernière brique à son écosystème de paiement. Concrètement, comment l’utilisateur va-t-il payer ses achats avec son iPhone 6 NFC ?

Avant tout, rappelons nous que :

  • Le paiement sans contact est construit sur l’idée que le rapprochement entre une carte et un terminal de paiement vaut un acte volontaire de paiement. Autrement dit, si je ne souhaite pas payer cet achat avec ma carte, je n’ai aucune raison de poser ma carte sur le terminal de paiement.
  • Les données échangées se font au moment du rapprochement et sur la durée du rapprochement.
  • L’échange ne peut avoir lieu qu’entre un composant NFC Passif (carte) et un actif (terminal de paiement) ou deux élements actifs (un mobile et un terminal). Un élément actif étant nécessairement alimenté électriquement.

La cinématique CB Sans Contact.

Pour payer un achat avec une CB sans contact aujourd’hui, il faut respecter deux conditions :

  • la carte doit être compatible « sans contact »
  • le terminal de paiement doit avoir été mis à jour pour accepter ce mode de paiement

Il existe deux cinématiques  de paiement : authentification faible, authentification forte.

La cinématique « authentification faible » est celle utilisé avec les cartes sans contact. L’utilisateur « pose » sa carte quelques instants sur le terminal de paiement et celui-ci capte les informations de la carte. A partir de ces informations, il interroge le serveur « VISA » (ou MasterCard) qui renvoie une autorisation au commerçant (ou pas :-( ). Cette cinématique est réservé à des transactions de faibles montant (inférieur à 25€ pour MasterCard, 20€ pour Visa).

La cinématique « authentification forte » nécessite de saisir un code pin. Elle concerne toutes les transactions supérieures à un certain montant. Le code PIN étant stocké dans la puce de la carte, elle nécessite d’insérer la carte dans le terminal de paiement. Si le code PIN est valable, le terminal de paiement « reçoit » son accord pour interroger le serveur VISA  (ou Mastercard) et le cas échéant ce dernier renvoie une autorisation de paiement.

Quelle  cinématique iPhone NFC ?

Dans l’hypothèse d’un « transfert » de la CB dans l’iPhone 6, il faudra adapter ce process. A la grande différence d’une carte Sans Contact, un mobile NFC est un composant actif. Concrétement, il est capable d’éméttre un signal NFC mais également d’en recevoir un.

Dès lors, deux cinématiques se dessinent selon la nature de l’authentification nécessaire.

Dans le cas d’une authentification faible (pour un faible montant), l’utilisateur tape une seule fois son mobile sur le terminal de paiement. Ce dernier communique au mobile le montant de la transaction. Le montant est inférieur au seuil de 20/25€, le mobile donne immédiatement l’accord pour interroger le serveur VISA/Mastercard.

Dans le cas d’une authentification forte, l’utilisateur tape une prmeière fois son mobile sur le terminal de paiement. Ce dernier communique au mobile le montant de la transaction. Le montant étant supérieur au seuil de 20/25€, le mobile demande à l’internaute de confirmer son accord en saisissant son code PIN sur le mobile (ou probablement en utilisant Touch ID). Puis l’utilisateur tape son mobile une seconde fois pour transmettre l’accord pour interroger le serveur VISA/Mastercard. Peut être qu’Apple aura réussi à fusionner ses deux étapes en demandant à l’utilisateur de poser son doigt sur TouchID au moment de taper son mobile.

Nécessité d’adapter les terminaux de paiement.

La plus grande complexité réside dans le remplacement physique des terminaux « ancienne génération » par des terminaux compatible NFC. C’est désormais le cas pour la plupart des terminaux. L’adaptation au paiement mobile, réside maintenant dans une mise à jour des firmwares de ces terminaux. Ces derniers étant connecté à Internet, cela ne devrait pas être un réel problème.

En revanche, la question que je me pose à laquelle je n’ai pas la réponse, c’est la nécessité ou pas d’un accord des banques. En effet, la plupart de ces terminaux de paiement sont vendus ou/et loués par la banque du commerçant. Vous avez la réponse ?

Publié par

Jean-Dimitri

Créateur de goopple.fr , Jean-Dimitri est un passionné des usages digitaux. Responsable Innovation, il intervient également pour l'ISTC et l'IAE de Lille. En savoir plus sur Jean-Dimitri.