Apple Keynote : résumé des annonces

Apple Watch

Tim Cook commence par souligner que 97% des utilisateurs d’Apple Watch sont satisfaits. 10 000 Apps sont adaptés pour Apple Watch.

Nouveaux fond d’écran, Nouvelles « Complications » compatible avec les applications Tiers dont FaceBook Messeger est compatible Apple Watch, Nouveaux bracelets dont un Hermes et nouveaux coloris or et or Rose. Tout savoir sur l’annonce Apple Watch

iPad Pro et iPad Mini

Le nouvel Surface iPad Pro destiné au professionnel dispose d’un grand écran de 12″9 clairement destiné au professionnel.

L’iPad Pro pourra se voir ajouter en option un clavier physique Smart Cover et un stylet Apple Pencyl.

L’iPad Pro sera disponible en Novembre dans 3 coloris gris sidéral, or et argent, de 799$ (32Go) à 1079$ (128Go + 4G). Le clavier est vendu 169 $ et le stylet Apple Pencil à 99 $.

L’iPad Mini est décliné en version 4 et son prix baisse : l’iPad mini 2 baisse à 269$, l’iPad mini 4 à 399$,  l’iPad Air 1 à 399$ et l’iPad Air 2 passe à 499$. Tout savoir sur l’annonce iPad Pro

Apple TV

Le nouvel Apple TV pose comme postulat de départ que le futur de la télévision ce sont les Apps. Le nouvel Apple TV comporte un micro et un touchPad qui permettent d’interagir grâce à Siri.

La recherche devient universelle et intelligente. On peut par exemple demander un James Bond puis préciser ensuite que l’on veut uniquement un James Bond avec Sean Connery. Immédiatement, Siri propose les James Bond avec Sean Connery.

Siri est également capable de revenir en arrière sur une simple demande comme « qu’est-ce qu’il a dit ? »

Le nouvel Apple TV est vendu 149$ (32 Go) ou 199$  (64 Go). Disponible en octobre. Tout savoir sur l’annonce Apple TV

iPhone 6s et 6s Plus

Rien ne change et tout change. Voilà j’ai rien à ajouter. Tout savoir sur l’annonce iPhone 6s et 6s Plus

iCloud

Nouveaux tarifs iCloud : 50Go pour 0,99$ par mois, 200Go pour 2,99$ (vs 3,99 aujourd’hui) et 1 To pour 9,99 $ par mois.

wwdc 2015 : la keynote

Et voici la keynote des développeurs. Trois sujets: OS X, iOS et Watch OS

OS X : Expérience utilisateur et Perfomance

55% d’utilisateurs OS X Yosemite.

  • Nouveaux gestes dans Safari pour les favoris
  • Spotlight en langage naturel
  • Nouvel Mission Control
  • Onglet disponible dans Mail
  • Apps sont 1,4x plus rapides à lancer
  • Le moteur graphique issu d’iOS, Metal, arrive sur OS X pour de meilleurs jeux

Beta disponible pour les développeurs Aujourd’hui et pour le grand public en Juillet

iOS 9

83% d’utilisateurs iOS 8. iOS 8 est la fondation d’iOS 9 qui apporte Intelligence, Apps et

  • Siri
    • Siri s’améliore encore dans la compréhension du langage naturel. Siri et Spotlight sont capables de chercher dans toutes les données (e-mails, calendrier, contacts etc.) grâce à une meilleur intégration.
    • ProActive Assistant
    • API pour chercher dans les Apps.
    • Apple n’est pas Google et promet que la recherche restera anonyme. L’Apple ID n’est jamais associée à la recherche.
  • Apple Pay
    • Square va lancer un lecteur compatible Apple Pay
    • Apple Pay arrive en Angleterre
    • Apple Pay prend en charge les cartes de fidélité
    • PassBook devient Wallet !
  • Notes
    • Notes s’améliore dans iOS 9.
    • Notes prend en charge une liste de Todo, permet de dessiner, insérer de liens
  • Maps
    • Maps integre les transport en commun (mais pas encore en France !)
  • News : une nouvelle apps pour l’actualité
    • News est une sorte de flipboard qui fait une sélection à partir de thématiques que l’on aime
    • L’interface est basée sur des gestes
    • Partenariat : NYT, Condé Nast, ESPB, Télégraph, etc.
    • Et bien sur les articles consultés restent anonyme (et Toc pour Google !)
    • Disponible aux US, UK, et Australie (mais pas encore en France ! bis).
  • Nouveau clavier Quicktype
    • Des raccourcis ont été ajoutés dans l’iPad pour faire des copier/coller plus rapide.
  • MultiTache sur iPad !
    • Affichage de deux applications en même temps soit par superposition, soit en séparant l’écran
    • Picture in Picture pour la vidéo.
    • Disponible avec iOS sur iPad Air, iPad Air 2, iPad mini 2 et iPad mini 3. Picture in Picture uniquement sur iPad Air 2.
  • Performance
    • Meilleur autonomie : environ 1h sur iPhone.
    • Mode « Low Power » pour ajouter 3 heures d’autonomie
    • Authentification en deux étapes dans iCloud
  • CarPlay prend en charge les apps des constructeurs et permet de contrôler des fonctions du véhicule
  • Swift, le language de développement d’Apple devient Open Source

iOS 9 : beta aujourd’hui, beta publique en juillet et sortie à l’automne

Quelques chiffres sur l’Appstore

  • 100 milliards de téléchargement d’apps sur l’App Store
  • 30 milliards reversés aux développeurs
  • 1 500 000 apps
  • 98% du Fortune 500 ont une application
  • 195 000 applications dédiées à l’éducation
  • 119 apps par utilisateur (en moyenne)

watchOS 2.0

Apple Watch est une « Nouvelle opportunité de changer le monde ».

  • TimePiece
    • Cadran avec une photo de son album
    • Time-Laps Face : la photo peut changer en fonction de l’heure
    • Complication disponible pour les développeurs
    • La couronne digitale permet de voyager dans le temps pour connaître les prévisions météo ou les prochains rendez-vous.
    • L’Apple Watch devient un réveil quand elle se charge
  • Communication
    • On peut ajouter des amis directement depuis la montre
    • Digital Touch propose plus de couleurs
    • Il est possible de répondre à ses emails depuis la montre (via Siri j’imagine)
    • FaceTime audio disponible
  • Santé
    • Siri peut lancer une « activité »
    • Apple Pay prend en charge les cartes de fidélité sur la montre
    • Siri peut contrôler HomeKit depuis la montre
    • Siri peut montrer les « coups d’oeil » à la demande
  • WatchKit
    • SDK pour les développeurs permettant de développer des apps sur Mobile
    • Les applications natives pourront utiliser un réseau Wi-Fi connu
    • Micro, Haut-Parleur, Accéléromètre, TapTicEngine, HomeKit et la couronne digitale seront disponibles aux développeurs

watchOS 2. Disponible aujourd’hui pour les développeurs et à l’automne

Apple Music !

Apple Music ! Le nouveau chapitre en matière de musique (selon Apple).

  • Un service de musique révolutionnaire
    • L’application mélange sa musique et la musique en streaming
    • For you est un service qui recommande playlist et album (une refonte de « Genius » à la sauce streaming)
  • 24/7 global radio avec juste de la bonne musique
    • L’ambition de Beats 1 est de présenter des artistes inconnus
    • Beats 1 sera diffusée depuis New York, Los Angeles et Londres
  • Connexion des artistes avec les fans.
    • Les artistes peuvent publier gratuitement du contenu, comme des photos, des vidéos, du texte, des paroles et de la musique pour leur fans
    • Les fans peuvent liker sur Apple Music mais aussi partager sur Facebook.

Lancement Apple Music

  • 30 Juin. 3 mois gratuits
  • 9$99 dans plus de 100 pays
  • Abonnement famille : 6$99 par personne.

Encore 24h pour résister à l’Apple Watch

Lundi soir, Apple présentera sa Watch et déroulera son argumentaire marketing pour nous donner envie d’acheter sa dernière création. Démonstration à l’appui, il nous sera sans nul doute difficile d’y résister. D’ici là, il nous reste 24h pour ne pas avoir envie de l’Apple Watch.

Une montre à recharger

L’autonomie de l’Apple Watch devrait avoisiner les 18h dont 5h d’utilisation intensive. Autrement dit, il faudra recharger sa montre chaque soir. Qui a envie de recharger sa montre ? Apple apporte une contrainte que les fabricants de monte se sont évertués à éliminer depuis des années. La première montre automatique, commercialisée par Omega, date de 1926.
Les plus optimistes diront qu’on ne garde pas sa montre pour dormir. Certes. Néanmoins, cela fait un truc de plus à brancher sur la multiprise déjà bien encombrée. Apple nous présentera peut être un dock 2-en-1 pour iPhone et Apple Watch.

Une montre dépendante.

L’Apple Watch est un appendice de l’iPhone. Si les capteurs sont bien dans l’Apple Watch, l’intelligence est, elle, dans l’iPhone. Ce sont les applications de l’iPhone qui poussent des informations sur l’Apple Watch. Sans un précieux iPhone à ses côtés, l’Apple Watch sera dans le meilleur des cas une montre. Du Bluetooth donc mais point de Wifi.

Une montre rectangulaire .

Cartier ou encore Jaeger LeCoultre font de très belles montres rectangulaires. La reverso en fait même rêver plus d’un.
L’Apple Watch n’a pas d’histoire. Elle s’inspire pour créer une « Couronne Digitale », elle imite les complications mais elle n’innove pas. Elle gadgétise un accessoire class(e)ique déjà revu et réinventé par Casio dans les années 80 avec ses montres calculatrices.

Une montre ersatz de luxe.

Le positionnement luxe et fashion de l’Apple Watch est assez contradictoire avec ce que l’objet est réellement. L’Apple Watch est présentée dans les magazines de luxe et sera très bientôt porté par tout le star-système. Pour autant, les analystes prévoient des ventres comprises entre 26 et 40 millions pour la première année. Si le luxe ne peut pas être que la rareté, il ne peut pas être que le prix non plus !
Alors Apple a trouvé une parade, de l’or pour les riches et de l’aluminium pour tous !

Bon, promis la semaine prochaine je vous écris un article louant toutes les vertus de l’Apple Watch !

Avis Apple Watch : séduit mais pas convaincu

Avec sa Watch, Apple a su créer un effet WOW. Pour autant, cette première Apple Watch (vue de loin et sans prise en main) n’est pas exempt de défaut…disons de jeunesse.

Apple Watch me séduit

Un nouveau produit Apple, comme tout autre produit technologique bien conçu (la Moto 360 par exemple) réussit toujours à charmer le geek. Et l’Apple Watch me séduit.

S’inspirer d’une Couronne de montre traditionnelle pour faciliter la navigation est d’une grande élégance et d’une géniale simplicité.

Apple Watch - Couronne

La démonstration de Watch OS – l’OS dédié qu’Apple a à peine évoqué – est également séduisante. L’écran d’accueil par son originalité va créer de nouvelles habitudes qui ne viendront pas se brouiller avec les habitudes d’iOS. En clair, par sa différence, Watch OS n’est pas une version iOS au rabais mais bien un OS spécifique doté d’une ergonomie spécifique.

Apple n’a pas développé une seule Apple Watch. Elle a conçu 2 modèles de tailles différentes dans 3 finitions et 6 types de bracelet. Apple a imaginé une Collection. La personnalisation engendrée est sans doute l’aspect le plus séduisant de l’Apple Watch.

Apple Watch - 1

Apple Watch ne m’a pas convaincu

Si Apple semble avoir attaché comme il se doit beaucoup d’importance au design, la firme de Cupertino a sans doute été confronté a quelques contraintes. Au final, l’écran protégé par du Saphir sur les modèles haut de gamme, les finitions or et acier inoxydable ne compensent par un design assez carré et surtout très épais. La meilleure preuve étant qu’Apple ne parle pas de l’épaisseur de sa Watch…

Cette Apple Watch de première génération est, à l’instar du premier iPhone Edge, un peu épaisse et mastodonte.

Autre « mauvaise surprise », l’écran est parfaitement plat, lui confèrent là encore un aspect gros Lego posé sur un poignet. A défaut d’être rond, j’aurai aimé un écran incurvé qui épouse la forme du poignet.

Apple n’a annoncé aucune spécificité technique et en particulier s’est bien gardé d’évoquer l’autonomie. Est-ce à considérer d’ores et déjà comme un aveu de faiblesse ou comme une volonté de créer un argument commercial pour le lancement ? Car l’Apple Watch ne sera disponible que début 2015. Et l’Apple Watch 2… en 2016 !

 

Apple : le « Wearable » décliné sous la marque Beats ?

[Mode On Idée saugrenue] du dimanche matin. Et si Apple déclinait sa gamme d’accessoires « wearable » connectés  sous la marque Beats.

Avantages de la marque Beats

  • La marque Beats est plus visible dans l’univers de la mode que ne l’est la marque Apple.
  • La marque Beats est présente dans l’univers du sport
  • La marque Beats est plus jeune.

Cycle de commercialisation et effet de mode.

L’iWatch est un produit qui entre dans le savoir faire d’Apple : c’est un produit informatique qui s’appuie sur un OS. Le cycle de développement d’un produit informatique est long et s’il est sujet à un effet de mode, son cycle de commercialisation peut se dérouler sur 2 à 3 années.

Il n’en est pas de même dans la mode. La saisonnalité impose un rythme de renouvellement rapide et une collection peut facilement être un loupé. Associé la marque Apple a une collection de vêtements, c’est prendre le risque de dégrader son image, de la ringardiser en une saison !  Maintenant qu’elle est propriétaire de la marque Beats, Apple pourrait l’utiliser pour décliner des vêtements connectés.

Co-Branding

A l’instar du « Designed by Apple in California », on pourrait imaginer « Created by Beats. Connected by Apple ». Chacun aurait son rôle.

Le style, la commercialisation est à la charge de Beats avec ses propres boutiques. Et la connexion est à la charge d’Apple.

[mode off idée saugrenue]

WWDC 2014 : le résumé de la keynote

Et voici le résumé de la Keynote du WWDC 2014, 25ème du genre !

Quelques chiffres

Un keynote, ne serait pas un keynote sans chiffre époustouflant…

  • 9 millions de développeurs enregistrés
  • 80 Millions de Mac Installés et 40 Millions sous OS X Maverick, la dernière version jusqu’à ce jour pour ceux qui ont loupé un épisode (Dire Wouaaaah). Et Seulements 14% de PC sous Windows 8 (dire OUUUUH). Et Tim, tu oublies au passage que 14% de PC c’est plus que 50% de Macs.
  • 100 millions iPods Touch
  • 200 millions d’iPad
  • 500 millions d’iPhone
  • 130 millions nouveaux clients en 2014 dont 50% chinois.
  • 1.2 millions d’applications, 300 millions de visiteurs toutes les semaines, 75 milliards de téléchargements.

OS X Yosemite (la suite de Maverick)

  • Nouvelle version avec une nouvelle interface…très flat !
  • On retrouve à peu prêt tout d’iOS 7…icone plate et effet flou.
  • Centre de contrôle avec Widgets…
  • Finder Transparent
  • Spotlight a été relooké et vient au centre de la page. Il permet aussi de faire des opérations ou des conversions (toujours pratique)
  • Spotlight agrégé les données de Wikipedia, Yelps, etc.
  • iCloud Drive (DropBox version Apple)
  • Mail Drop pour attacher des documents lourds à un email sans encombrer l’email. Le document est déposé sur votre compte iCloud.
  • Annotation des mails…ça c’est top ! Pourvu que ce soit aussi sur iOS 7
  • Safari : Tout en transparence, Safari ajoute un bouton « Tab View » pour masquer les onglets

OS X et iOS enfin symbiotique (et amoureux).

  • AirDrop fonctionne entre iOS et OS X. Enfin, fini les iMessages envoyés à soi-même !
  • Handoff : permet de passer d’iOS à OS X (et inversement) automatiquement. Je commence un mail sur Iphone et je le finis sur Mac !
  • On peut passer un appel depuis son mac en passant par son téléphone sans avoir rien configurer. Il suffit que l’iPhone et le Mac soit l’un à côté de l’autre (merci Bluetooth 4.0).
  • Lorsqu’on consulte un site sur Safari, une icône apparait sur l’écran de verrouillage de l’iPad pour permettre de l’ouvrir directement.

iOS 8

  • Notification interactive : on peut répondre à un SMS, Liker sur Facebook, Supprimer un email, etc. Ca fonctionne aussi depuis l’écran verrouillé.
  • Mail : sur iPad on peut masquer un email pendant qu’on le rédige.
  • Mail : marquage très rapide par glissement lu/non lu.
  • Raccourci en mode multitache.
  • Spotlight est amélioré et permet de chercher sur des sources externes : Wikipédia, AppStore, etc.
  • QuickType…une bonne idée pompée sur Android (vous savez le truc avec les Malware dont nous parlais tout à l’heure Tim Cook). Bon c’est un peu amélioré. Par exemple, si on nous demande si on veut aller au restaurant ou au cinéma, les deux sont proposées.
  • Messages est amélioré pour les Groupes. On peut renommer les conversations à plusieurs, ajouter et retirer des membres, arrêter les notifications pour un groupe seulement.
  • Messages : on peut envoyer un message vocal.

Applications iOS

  • Health centralise toutes les informations sur la santé. L’utilisateur choisit ce qu’il veut partager avec l’application. HealthKit est mis à disposition des développeurs.
  • Family Sharing : Partager un lieu, une place, un album de musique. Et on peut accéder aux achats des autres membres de la famille !
  • Photos : Toutes les photos prises sur tous les devices iOS sont accessibles depuis le Cloud. Et une nouvelle version à venir pour le Mac.
  • Cloud Photos : 5 Gb Gratuit, 20Gb pour 1$ par mois et 200Gb pour 4$ par mois.
  • Hey Siri (comme Ok Google) intègre Shazam.

Développeurs

  • Extensibility : enfin la communication inter-apps !
  • Widgets : les applications pourront ajouter leur propre widget au centre de notifications !
  • Keyboards : un nouveau marché sur l’AppStore puisqu’il est possible d’installer des claviers personnalisés.
  • Touch ID : ouvert aux développeurs. Il permet de remplacer un mot de passe dans une application. (Special dédicace : Philippe prévoit une mise à jour en octobre).
  • HomeKit : Un kit de développement dédié aux objets connectés.  : serrure, lumières, caméra, thermostat, prise de courant, etc. Intégration de Siri.
  • CloudKit : gestion (gratuite) d’un backoffice, avec stockage, bande passante, limité à 5To/jour,  10To de DATA et 50GO par jour de transfert depuis la BDD.
  • Xcode : Swift, un nouveau language de programmation ! Rapide, Moderne, Sécurisé et Interactif. Voilà un vrai pari osé comme Apple aime en faire.  C’est soit la ruée vers l’or, soit le départ des développeurs vers d’autres plateformes.

 

Free Mobile en 4G : Accord surprise avec SFR ?

Suite à l’annonce de Free  d’ajouter la 4G sans surcout à son forfait et de mettre un Fair Use à 20Go, un grand nombre de critiques s’éleve sur la réalité du réseau de Free. J’ai moi-même réagi à chaud sur ce point :

Mais comme j’affectionne Free :-) , je ne peux me résoudre à l’idée que Free Mobile en reste là. Du coup, je pense que Free et SFR vont annoncer un accord de mutualisation ou d’itinérance sur leurs réseaux 4G.

Tout d’abord, Orange et Bouygues Telecom ont réagi par média interposé à l’annonce de Free. SFR est le seul acteur à garder le silence. On notera simplement qu’il a réajusté sur offre sur Vente-Privée où il teste vend un forfait 3G à 12€ pendant 12 mois.

2 bonnes raisons pour un accord Free-SFR

  • La 4G est disponible chez Free via une option à activer. Cette contrainte pourrait être lié la contrainte technique de basculer l’itinérance entre le réseau Orange 3G ou le réseau SFR 3G/4G.
  • Last but not least, la couverture de Free et SFR sont très complémentaires. En effet, SFR s’est concentré sur les hypercentres des grandes villes tandis que Free couvrent pour partie les périphéries de ces mêmes grandes villes. Du coup, un accord d’itinérance croisé, voire mutualisé ferait sens.
Free SFR Lille
Free SFR Lille
Free SFR Lyon
Free SFR Lyon
Free SFR Paris
Free SFR Paris

Communication en deux temps

Pour Free, ce serait un coup de communication géniale en deux temps.
Premier temps, l’annonce de la 4G incluse dans le forfait sans surcout. Free laisse la terre entière et les acteurs historiques en particulier décrier la qualité de son réseau 4G.
Deuxième temps, l’annnonce de l’accord d’itinérance avec SFR et de fait une couverture nationale à la hauteur de celle d’Orange.

SFR -dont on se souvient qu’il avait mal vécu l’accord d’itinérance entre Free et Orange- tiendrait là sa revanche.

Apple Store Lille opera : apocalypse now !

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Apple ne fait pas dans la demi-mesure pour la construction de son prochain Apple Store lillois.

Voici deux photos où l’on voit qu’il ne reste absolument rien du rez de chaussé :

20130610-124423.jpg

20130610-124454.jpg

 

Ces deux photos prises un samedi matin, qui démontre peut-être un certain retard dans l’avancement du chantier, laisse entrevoir la possibilité que l’Apple Store aura la particularité d’être en grande partie en sous-sol…

J’émets une hypothèse. La façade est entièrement vitrée, il serait difficile de récupérer des pans de mur pour y mettre des rayonnages et de l »affichage. En ouvrant sur un sous-sol, cela permettra à Apple de récupérer des murs et surtout obligera le client à descendre dans le magasin pour toucher le produit.

A suivre donc.

Nouvelle révolution tarifaire chez Free Mobile.

C’est par le billet d’un simple communiqué de presse que Free vient de lancer une nouvelle bombe. En effet Free Mobile s’attaque aux derniers bastions de l’ultra-rentabilité des opérateurs mobiles : l’international !

Communications et Internet depuis l’étranger inclus dans le forfait.

Limité au Portugal pour l’instant, Free a raison d’annoncer que désormais, plus rien ne sera comme avant ! En effet, les abonnés mobiles au Forfait Free ayant au moins 60 jours d’ancienneté peuvent utiliser leur forfait au Portugal 35 jours par an sans surcoût. Tout est inclus : les appels, les SMS & MMS illimités depuis le Portugal, vers le Portugal et la France métropolitaine et l’Internet mobile jusqu’à 3 Go. Il en va de même pour les communications
entrantes (appels, SMS & MMS) qui sont incluses dans le forfait.

Modèle gagnant gagnant : Usage et Rentabilité.

Au delà de cette offre limitée au Portugal pour son lancement, il est intéressant de se pencher sur son modèles économique qui a de quoi faire trembler une fois de plus les opérateurs historiques. L’offre Free Mobile est clairement construite sur un modèle gagnant-gagnant alliant usage et rentabilité.

L’usage d’abord car dans un pays où la majeure partie des français passent moins de 35 jours par an à l’étranger, l’offre de Free Mobile répond parfaitement au besoin.

La rentabilité ensuite où en conditionnant son offre à 60 jours d’ancienneté, Free s’épargne des « profiteurs » qui basculerait chez Free uniquement durant la période de leur séjour à l’étranger.

 

Free Mobile tape encore une fois trés fort, même si en limitant son offre au seul Portugal pour l’instant, ce nouvel avantage reste limité. Mais pour combien de temps ?

Test et Avis sur le LarkLife Pro : décevant !

Deux grandes tendances des années à venir sont le « Quantified Self » et les objets connectés. Dans cette mouvance, j’ai testé un LarkLife pendant 1 mois.

Déballage du LarkLife

La boite et le produit font plutôt bonne impression. La boite contient

  • bracelet de jour
  • bracelet de nuit + batterie nuit
  • capteur connectable en bluetooth
  • cable USB de chargement + chargeur.
Contenu Boite Larklife
Le contenu de la boite LarkLife

 

Le cordon de chargement n’est pas standard et il est donc indispensable de ne pas le perdre ou l’abimer. Il se connecte au bracelet (jour ou nuit).

J’ai rencontré une mauvaise surprise car le bracelet de jour refusé de se charger. Merci à Rhawnie du service Support (bien que situé en Californie) qui a été formidable et qui m’a renvoyé en quelques semaines un nouveau bracelet et un nouveau capteur (après que j’ai pu retourner le mien).

Chargement du LarkLife

Le LarkLife s’utilise de jour comme de nuit. Chacun des bracelets contient une batterie qui permet de charger l’un le jour et l’autre la nuit. Une led indique si le bracelet est en cours de charge. Petit inconvénient, la led est assez puissante et personnellement cela m’a gêné la nuit car j’ai placé le cordon près de la table de nuit. (car c’est en me couchant que je change mon bracelet jour et nuit).

Ce système de chargement interchangeable est indispensable car le larklife est très gourmand en énergie. En effet, ce dernier se synchronise en bluethooth à votre smartphone et j’ai trouvé que le processus n’était pas optimisé pour économiser de l’énergie. C’est le premier aspect négatif : le smartphone (pour le test un iPhone 5) et la bracelet se décharge très vite. L’indicateur de charge est mal fichu et il est difficile d’anticiper l’autonomie. Il m’est arrivé plusieurs fois de ne pas être réveillé car le Larklife n’avait plus de batterie pour vibrer !

Problème de connectivité du Larklife

Dans l’absolu, l’idée de ne pas connecté son bracelet pour synchroniser ses données est assez séduisante. Dans la réalité, j’ai été confronté à multiples reprises à des problèmes de connexion. Lorsque cela arrive, l’application préconise de (voire oblige à) réinitialiser le bracelet et la connection bluetooth ou rédémarrer le smartphone. Je ne sais pas si ce probléme est matériel ou logiciel mais en tout cas, il me fait dire que le choix du bluetooth est finalement assez peu judicieux.

Application LarkLife

Pour finir par une note positive tout de même, j’ai trouvé l’application Larklife (gratuite sur l’AppStore) vraiment bien conçu et facile à utiliser. Il est facile d’ajouter manuellement une donnée comme la prise d’un repas ou son humeur. Chaque donnée prend la forme d’un badge illustré.

L’application poussent des alertes lorsque l’on atteint 5000 pas, 10 000 pas, 15 000 pas, etc.

Conclusion

Larklife m’a déçu. Si l’application est plutôt bien conçue, le bracelet est imposant, pas agréable à porter et la synchronisation bluetooth aléatoire. Je ne conseille pas l’achat de ce produit.