Apple Watch va réinventer la communication interpersonnelle

Lors de la keynote, Tim Cook a introduit l’Apple Watch en expliquant qu’il s’agissait d’une nouvelle catégorie de produit sur laquelle Apple s’engage pour longtemps. Il a renchérit en disant que l’Apple Watch est le prochain chapitre de l’histoire d’Apple… et je veux bien le croire !

En 2001, Apple a redéfinit le marché des baladeurs avec l’iPod. En 2007, Apple a réinventé le téléphone avec l’iPhone. En 2010, Apple a lancé une nouvelle interface pour travailler (j’insiste !) et se divertir sur Internet avec l’iPad. En 2015, Apple redéfinît le terminal de communication interpersonnelle avec l’Apple Watch.

Dans ma vision, je suis convaincu que l’Apple Watch remplacera progressivement nos iPhone comme l’iPhone a remplacé l’iPod. L’Apple Watch est le prochain terminal de communication interpersonnel. Mais soyons clair, on n’y est pas ! Il reste quatre étapes majeurs à franchir.

Indépendance.

L’Apple Watch est à l’iPhone ce que l’iPod était à l’iTunes, un esclave. L’Apple Watch n’a pas d’accès direct au Cloud.
Apple va devoir améliorer son produit pour le rendre indépendant. L’Apple Watch devra être capable de se connecter directement au Cloud en wifi et/ou en 4G.

Autonomie.

On ne sait rien sur l’autonomie de l’Apple Watch, si ce n’est qu’Apple y travaille encore. Pour moi, Apple doit pouvoir offrir à terme une autonomie de plusieurs jours.

Apple a sans doute beaucoup à proposer en matière de rechargement. Au delà de l’induction avec contact proposée aujourd’hui, Apple pourrait proposé de l’induction en champs proche. Concrètement, un émetteur électrique chargerait notre montre quand on est assis à son bureau par exemple, en gardant son Apple Watch au poignet.

Interface homme-machine.

Il est évident que l’écran ne sera pas l’interface majeure pour communiquer avec la Watch. Si Apple semble vouloir nous faire dessiner pour partager nos émotions, nous n’en sommes pas à rédiger un message et pour cause l’Apple Watch n’a pas de clavier (et heureusement :-). L’interface clé est bien entendu la voix.
Siri progresse continuellement et sa capacité à comprendre ce qu’on lui dicte s’est nettement améliorée. Il reste cependant beaucoup de travail.
Par exemple, si je souhaite envoyer un iMessage, Siri le relit et me demande de confirmer. Et le fait est qu’au stade actuel, cela s’avère encore nécessaire car Siri commet trop d’erreurs.
Quand Siri sera fiable n’aura plus besoin de confirmation, le langage sera réellement naturel et l’on établira un dialogue avec la machine. A ce moment-là, on pourra se passer de clavier et donc de grand écran.

Complémentarité.

Un petit écran ne permet pas tout et il ne s’agit pas de tout faire à partir de sa montre. Si le zoom est une réponse à la petitesse de l’écran, ce n’est pas la panacée.

Apple Watch pourrait se déporter sur les écrans qui entoure envahissent notre quotidien. Dans l’hypothèse d’une Apple Watch indépendante, l’iPhone et l’iPad ne sont que deux types écrans déportés. Il en existe un grand nombre d’autre.  Je suis dans le salon, j’affiche le contenu de mon Apple Watch sur la TV, au bureau sur mon PC, dans la voiture sur mon tableau de bord, dans la cuisine sur le Frigo, etc.

Avec Continuité sur OS X et iOS 8, Apple apporte un début de réponse.

Et vous qu’en pensez-vous

 

 

Apple : le « Wearable » décliné sous la marque Beats ?

[Mode On Idée saugrenue] du dimanche matin. Et si Apple déclinait sa gamme d’accessoires « wearable » connectés  sous la marque Beats.

Avantages de la marque Beats

  • La marque Beats est plus visible dans l’univers de la mode que ne l’est la marque Apple.
  • La marque Beats est présente dans l’univers du sport
  • La marque Beats est plus jeune.

Cycle de commercialisation et effet de mode.

L’iWatch est un produit qui entre dans le savoir faire d’Apple : c’est un produit informatique qui s’appuie sur un OS. Le cycle de développement d’un produit informatique est long et s’il est sujet à un effet de mode, son cycle de commercialisation peut se dérouler sur 2 à 3 années.

Il n’en est pas de même dans la mode. La saisonnalité impose un rythme de renouvellement rapide et une collection peut facilement être un loupé. Associé la marque Apple a une collection de vêtements, c’est prendre le risque de dégrader son image, de la ringardiser en une saison !  Maintenant qu’elle est propriétaire de la marque Beats, Apple pourrait l’utiliser pour décliner des vêtements connectés.

Co-Branding

A l’instar du « Designed by Apple in California », on pourrait imaginer « Created by Beats. Connected by Apple ». Chacun aurait son rôle.

Le style, la commercialisation est à la charge de Beats avec ses propres boutiques. Et la connexion est à la charge d’Apple.

[mode off idée saugrenue]

Apple Keynote : une nouvelle catégorie de produit ?

Le choix du mythique Flint Center dans l’histoire d’Apple, la construction géante près du Flint Center, le décompte sur la page d’accueil du site 5 jours avant la keynote,.. autant d’indices qui semblent indiquer qu’Apple prépare un événement exceptionnel pour ce 9 septembre 2014. A quelle surprise pouvons-nous attendre ?

iPhone et iWatch

L’annonce des iPhone 4″7 et 5″5, tout autant que leur design, leur architecture technique et même l’arrivée de la NFC ne seront pas une surprise. A cette occasion Apple dévoilera la dernière brique de son écosystème de paiement.

L’annonce de l’iWatch semble de moins en moins faire l’objet d’un doute, notamment pour les raisons que j’évoquais précédemment. En revanche, difficile de dire ce qui se cache derrière l’iWatch. Une montre ? Un bracelet ? Les deux ? Plus…

La question de l’indépendance de l’iWatch est une question qui reste ouverte. Autrement dit, l’iWatch peut-elle être utilisée seule…voire se connecter à un device Android ?

Une nouvelle catégorie de produit

…oui bien plus. Je crois qu’à l’instar, des Macs, des iPhone, des iPad, au delà de l’iWatch, c’est une nouvelle catégorie de produit qu’Apple va présenter. Et je  pense qu’il s’agit d’un écosystème complet autour d’accessoires d’habillement. L’arrivée de Angela Ahrendts et Paul Deneuve ne sont pas du au fait du hasard.

Apple va débuter avec une montre, éventuellement un bracelet connecté et ciblera en premier lieu les habits de sport. Selon moi, ce n’est qu’un début, Apple ira à terme jusqu’à développer des bijoux connectés (bague, collier, boucle d’oreille).

Dans ce but, Apple pourrait décrire des spécificités techniques puis mettre à disposition un SDK et un connecteur type « lighning » spécifique aux vêtements. Enfin Apple pourrait proposer sa propre ligne de vêtements, notamment pour amorcer le marché.

 

Leo Duff : « Steve Jobs ralentissait Apple »

La dernière chronique vidéo de Leo Duff parle de la conférence WWDC 2014. Selon lui, le génie visionnaire Steve Jobs ralentissait Apple et Tim Cook est en train de transformer Apple en profondeur pour changer les choses.

Si je partage en grande partie la conclusion, j’ajouterai que Steve Jobs était totalement en phase avec ce changement puisqu’il a dit à Tim Cook en évoquant la comparaison avec la disparition de Walt Disney : « j’ai vu ce qu’il s’est passé chez Disney, les gens tournaient en rond toute la journée en se demandant « ce que Walt aurait fait » ». Steve a intimé Tim Cook de ne jamais faire ça. (Pourquoi Tim Cook ne doit pas être le clone de Steve Jobs)

Free Mobile en 4G : Accord surprise avec SFR ?

Suite à l’annonce de Free  d’ajouter la 4G sans surcout à son forfait et de mettre un Fair Use à 20Go, un grand nombre de critiques s’éleve sur la réalité du réseau de Free. J’ai moi-même réagi à chaud sur ce point :

Mais comme j’affectionne Free :-) , je ne peux me résoudre à l’idée que Free Mobile en reste là. Du coup, je pense que Free et SFR vont annoncer un accord de mutualisation ou d’itinérance sur leurs réseaux 4G.

Tout d’abord, Orange et Bouygues Telecom ont réagi par média interposé à l’annonce de Free. SFR est le seul acteur à garder le silence. On notera simplement qu’il a réajusté sur offre sur Vente-Privée où il teste vend un forfait 3G à 12€ pendant 12 mois.

2 bonnes raisons pour un accord Free-SFR

  • La 4G est disponible chez Free via une option à activer. Cette contrainte pourrait être lié la contrainte technique de basculer l’itinérance entre le réseau Orange 3G ou le réseau SFR 3G/4G.
  • Last but not least, la couverture de Free et SFR sont très complémentaires. En effet, SFR s’est concentré sur les hypercentres des grandes villes tandis que Free couvrent pour partie les périphéries de ces mêmes grandes villes. Du coup, un accord d’itinérance croisé, voire mutualisé ferait sens.
Free SFR Lille
Free SFR Lille
Free SFR Lyon
Free SFR Lyon
Free SFR Paris
Free SFR Paris

Communication en deux temps

Pour Free, ce serait un coup de communication géniale en deux temps.
Premier temps, l’annonce de la 4G incluse dans le forfait sans surcout. Free laisse la terre entière et les acteurs historiques en particulier décrier la qualité de son réseau 4G.
Deuxième temps, l’annnonce de l’accord d’itinérance avec SFR et de fait une couverture nationale à la hauteur de celle d’Orange.

SFR -dont on se souvient qu’il avait mal vécu l’accord d’itinérance entre Free et Orange- tiendrait là sa revanche.

NeXT : Et le lecteur d’empreinte sur l’iPad ?

On parle beaucoup du lecteur d’empreinte sur le futur iPhone 5S. A terme, il est plus que probable qu’Apple intègre ce même lecteur à l’ensemble de ses devices, y compris à l’iPad. Avec un lecteur d’empreinte intégrer, l’iPad peut aisément devenir multi-utilisateur.

La lecture d’empreinte apporte la reconnaissance et l’authentification.

La possibilité de reconnaissance a été proposée par d’autres avant Apple, notamment Android. Cependant, elle est basée sur la reconnaissance faciale et a été facilement contourné par une photo.

La lecture d’empreinte apporte en plus de la reconnaissance la notion d’authentification. La lecture d’une empreinte ne permet pas seulement de reconnaître une personne, elle permet en plus de l’authentifier. Dès lors, toutes les applications concernées par la sécurisation sont impactées.

iPad devient multi-utilisateur

Avec un tel système de reconnaissance et d’authentification, l’iPad peut aisément devenir multi-utilisateur.

Imaginez l’iPad qui traîne à la maison sur la table du salon pourra bientôt proposer une utilisation différente à chaque membre de la famille. Une simple pression sur le bouton « home » permettra de reconnaître qui prend en main l’iPad et dès lors s’adapter : Les jeux pour les enfants, la gestion des comptes pour les parents.

3 exemples de nouvelles applications.

Post-it privé. Vous vous souvenez des petits mots qu’on laisse à son conjoint ou sa femme de ménage sur un post-it. Très pratique mais lisible par tous. Avec un système de reconnaissance, Apple pourrait implémenter sur iPad un système de post-it amélioré où il devient facile de laisser à la femme de ménage une liste d’instructions  et à sa femme  « le repassage est fait. je t’aime ».

Pointage. Toujours dans le domaine du service à domicile, l’iPad pourrait servir de badgeuse pour contrôler les heures d’arrivée et de départ d’une personne (gardiennage, jardinier, aide à domicile).

Télécommande. On imagine facilement une télécommande qui limiterait l’accès à certaines chaines en fonction des utilisateurs. On pourrait imaginer de transporter son abonnement télé avec soi. Par exemple, je suis chez des amis et grâce à ma télécommande, je peux profiter de mon abonnement Canal+ sur leur Freebox.

Et vous, ça vous donne des idées ?

Keynote Rentrée 2013 : mon pronostic pour l’annonce des nouveautés

A un peu de plus de vingt quatre heures de la keynote, vous pensez surement que je ne prends pas beaucoup de risque à pronostiquer les nouveautés et pourtant, je me lance en essayant d’anticiper la stratégie marketing qui se cache derrière les futurs produits.

iOS 7

Après une traditionnelle actualité des chiffres, Tim Cook devrait céder la parole à Craig Federighi pour la présentation des nouveautés iOS7. Outre ce qu’Apple a bien voulu nous montrer, iOS 7 pourrait réserver quelques surprises pour l’Apple TV (on parle d’une fonctionnalité de partage).

iPhone 5S et 5C

Puis Phil Schiller prendra le relais pour mettre en avant les principales innovations du nouvel iPhone 5s  et lancer le nouvel iPhone 5C.

Pour l’iPhone 5S l’accent pourra être mis sur

  • une meilleure qualité de photo (grâce à un double flash et un meilleur capteur)
  • une autonomie grandement améliorée (grâce à une batterie plus grande, un processeur moins gourmand et un iOS7 allégé)
  • un lecteur empreinte digital.

Ce dernier sera la fonctionnalité phare de ce nouvel iPhone 5S. Grâce à ce lecteur d’empreinte, Apple léve le principal frein au paiement depuis un mobile et fait de l’iPhone un token efficace pour l’accès sécurisé.

Pour l’iPhone 5C, à défaut d’innover par la conception, c’est la couleur (et le prix) qui seront mis en avant.

Fin de vie pour l’iPhone 4 et 4S

Je prédis la fin des iPhone 4 et 4S. Contrairement à ses habitudes, Apple ne fera pas glisser sa gamme mais supprimera de la vente ses anciens terminaux.

Plusieurs raisons pourraient expliquer ce choix

  • Erosion des marges (le plastique c’est fantastique)
  • Absence de différenciation majeure avec le haut de gamme.

Cependant, Apple pourrait faire le choix d’une autre stratégie de prix.

WWDC 2013 : résumé de la keynote

Le dernier keynote d’Apple date du 23 octobre 2012 soit presque 9 mois. C’est donc la première gestation de la nouvelle équipe dirigeante sans Scott Forstall que  nous avons découvert ce soir. En voici les principaux points clés (keynote).

Quelques chiffres clés

Après une vidéo trés épurée sur l’amour d’Apple pour le design, sans surprise, c’est Tim Cook qui inaugure la keynote en communicant quelques chiffres :

  • – 100 sesssions, 120 labs, 1000 ingénieurs, 100 sesssions, 120 labs, 1000 ingénieurs,
  • – six millions de développeurs enregistrés dont 1.5 millions depuis 2012.
  • – 407 boutiques dans 14 pays.
  • – 3 grandes catégories de Store : iTunes Store, App Store et Apple Store
  • – App Store : 50 000 000 000 de téléchargements, 900 000 iPhone Apps et 375 000 iPad Apps
  • – 575 000 000 de compte connectés.
  • – 74% des revenus générés par les stores (Android, BlackBerry, iOS), le sont par l’App Store

Nouvel OS X Mavericks !

  • 72 millions de Mac installés dans le monde.
  • MacBook n°1 au US
  • les ventes de mac croit de 15% depuis 5ans alors que le marché a cru de 3% seulement.
  • 28 millions de Mountain Lion vendus, soit plus que Windows 8.
  • Onglet dans le finder
  • Tag pour les fichiers
  • Multiple Displays : gestion du Dock, gestion du Plein Ecran & Mission Control sur plusieurs écrans.
  • Apple TV peut servir d’écran externe.
  • Amélioration des performances, de l’autonomie. mémoire compressée, OpenGL 4
  • Sortie de veille 15% plus rapide.
  • Trousseau d’accès sur iCloud (enfin, 1password a du soucis à se faire)

Intégration iOS dans OS X Mavericks

  • Notifications : les alertes iOS peuvent arriver sur le Mac et y a un écran de verrouillage avec les notifications.
  • Répondre depuis la notification : sur Twitter, effacer un e-mail ou répondre à un appel FaceTimes.
  • iBooks sur Mac
  • Maps disponible sur Mac avec Flyover, les informations de Yelp. Envoie des itinéraires sur l’iPhone, depuis le Mac.
  • nouveau calendrier (sans cuir) propose automatiquement le temps de trajet et indique à quelle heure partir !

L’écosystème proposé par Apple entre iOS et OS X est complet.

Nouveaux MacBook Air

  • Nouveau process Haswell
  • meilleure autonomie pour tenir une journée compléte , le 11″ passe de 5h à 9h et le 13″ de 7h à 12h !
  • GPU 40% plus rapide
  • Nouveau WiFi avec la norme 802.11 ac : plus rapide et connection direct.
  • 11″128GB $999, 256Gb à 1199$ et 13″ 128Gb $1099$,  256Go à 1299$

Nouveaux Time Capsule

  • 2To et 3To
  • Wifi AC
  • Nouvelle design tout en hauteur, comme une tour.

Nouveaux Mac Pro

  • Design entièrement repensée, en forme de cylindre.
  • Look totalement black, brillant
  • 12-core Intel Xeon, 256-bit, RAM ECC DDR3
  • 60Gbps
  • SSD en PCIE 1,25GBps
  • 4 x USB3 et 6x lightning 2 !
  • Assemblée aux USA.

iWorks pour iCloud :  Google Docs façon Apple !

  • 300 millions d’utilisateurs pour iCloud
  • 240 millions d’utilisateurs pour le Game Center
  • 800 000 milliards d’iMessage envoyés
  • 7 400 0000 milliards de notifications push
  • meilleure intégration d’iCloud dans iWork
  • Fonctionne avec un navigateur internet
  • Multi-OS !!!! (ça sent la contre attaque de l’arrivée d’Office sur iOS)
  • prise en charge complète d’Office !
  • glisser & déposer depuis le bureau

iOS 7 : nouveau design, nouvelle interface.

  • 600 millions d’appareils iOS vendus
  • iOS est 50% plus utilisé qu’Android ;-) (N’importe quel Marketeur vous le confirmera)
  • Nouvel écran de verrouillage avec balayage vers le haut pour déverrouiller !
  • Nouvelle hiérarchisation
  • Tout a été revu : icônes et police comprises
  • L’écran d’accueil bouge en fonction de l’orientation de l’iPhone.
  • Nouvelles applications : téléphone, calendrier, Game Center
  • Effet de zoom pour changer d’apps.
  • nouveau clavier
  • mode plein écran (en tout cas, c’est l’impression que cela rend)
  • nouveau centre de notifications
  • Controle Center (enfin!!!) : WiFi, mode avion, Bluetooth, lampe de poche.
  • AirDrop (uniquement compatible avec l’iPhone 5, l’iPad mini, l’iPad 4 et l’iPod touch 5)
  • Multi-tâche avec des Cards
  • Nouveau Safari
  • Filtre pour l’appareil photo
  • Flux de photos devient multi-utilisateurs

Siri et autres services

  • nouvelle voix et nouvelle interface
  • accès aux paramètres via Siri (genre allume le bluetooth, plus de luminosité)
  • révision de l’interface de l’appstore avec recherche par âge, application les plus populaire autour de moi
  • mise à jour automatique des apps

iTunes Radio

  • musique en streaming, par thème
  • radio personnalisée
  • créer des listes de souhaits,
  • historique des chansons écoutée…
  • et bien sur possibilité de les acheter
  • gratuit avec de la pub ou sans pub pour les abonnés iTunes Match

 

Devient contributeur sur goopple.fr !


Goopple est un blog personnel créé en octobre 2006 en commençant comme un roman. Les lecteurs les plus assidus d’entre vous ont pu le constater, je publie de moins en moins souvent, faute de temps :-(. Aussi, j’ai pris la décision d’ouvrir le blog aux contributeurs extérieurs.

 

  • Si l’iPhone, les smartphone Galaxy S, les tablettes ‘iPad et android n’ont pas de secret pour toi, vient partager tes astuces sur Goopple.
  • Si tu as envie de réagir à l’actualité d’Apple, de Google, d’Amazon ou de Facebook, exprime ton point de vue sur Goopple.fr
  • Si l’ère Post-PC, l’Ergonomie sur mobile , les nouveaux usages, les Business Model Mobile te passionnent, partage ton analyse sur Goopple.fr

 

Plus une seconde à perdre, devient Contributeurs sur Goopple.fr en me tweetant sur @jddewavrin

Nouvelle révolution tarifaire chez Free Mobile.

C’est par le billet d’un simple communiqué de presse que Free vient de lancer une nouvelle bombe. En effet Free Mobile s’attaque aux derniers bastions de l’ultra-rentabilité des opérateurs mobiles : l’international !

Communications et Internet depuis l’étranger inclus dans le forfait.

Limité au Portugal pour l’instant, Free a raison d’annoncer que désormais, plus rien ne sera comme avant ! En effet, les abonnés mobiles au Forfait Free ayant au moins 60 jours d’ancienneté peuvent utiliser leur forfait au Portugal 35 jours par an sans surcoût. Tout est inclus : les appels, les SMS & MMS illimités depuis le Portugal, vers le Portugal et la France métropolitaine et l’Internet mobile jusqu’à 3 Go. Il en va de même pour les communications
entrantes (appels, SMS & MMS) qui sont incluses dans le forfait.

Modèle gagnant gagnant : Usage et Rentabilité.

Au delà de cette offre limitée au Portugal pour son lancement, il est intéressant de se pencher sur son modèles économique qui a de quoi faire trembler une fois de plus les opérateurs historiques. L’offre Free Mobile est clairement construite sur un modèle gagnant-gagnant alliant usage et rentabilité.

L’usage d’abord car dans un pays où la majeure partie des français passent moins de 35 jours par an à l’étranger, l’offre de Free Mobile répond parfaitement au besoin.

La rentabilité ensuite où en conditionnant son offre à 60 jours d’ancienneté, Free s’épargne des « profiteurs » qui basculerait chez Free uniquement durant la période de leur séjour à l’étranger.

 

Free Mobile tape encore une fois trés fort, même si en limitant son offre au seul Portugal pour l’instant, ce nouvel avantage reste limité. Mais pour combien de temps ?