iPad : 16 Go, 32Go ou 64Go ? Wifi avec ou sans 3G ?

Apple a annoncé son iPad hier et propose plusieurs versions Wifi, option 3G, 16Go, 32 Go et 64Go. Quelles versions choisir? Pour quel usages ? Voici ce que je pense.

Choisir la bonne capacité mémoire.

Entre 16Go, 32 Go ou 64Go, le choix peut s’avérer difficile pour cet iPad dont on ne connait pas encore l’usage exact tant les applications qui y seront disponibles réservent (en tout cas je l’espère) leur lot de surprise.

Assez naturellement, j’élimine la version 16Go qui n’a été créée à mon avis que pour avoir un prix d’appel à moins de 500$. En effet, quelques applications, quelques films et photos et votre bibliothèque de musique auront vite fait d’exploser les 16Go. De plus, on ne connait pas l’espace nécessaire à l’installation de l’OS. Enfin, on se souvient que quelques mois après la sortie de l’iPhone, Apple avait supprimer la version 4Go pour la remplacer par la version 8Go au même prix !

32Go ou 64 Go mon cœur balance. 32Go me parait être la bonne solution si vous comptez utiliser l’iPad pour un usage multimédia (Surf, Vidéo, Photo, Musique). En revanche, si vous souhaitez utiliser l’iPad pour un usage plus professionnel (même si certain expert comme Fred Cavazza ne voit pas l’iPad comme un outil pour les pros), je vous conseille plutôt de vous orienter vers la version 64Go. En effet, le dernier SDK offre la possibilité d’affecter à une application un dossier partagé pour y placer ces fichiers. Les applications de la suite iWork utilise ce dossier partagé. Il est donc préférable de disposer de suffisament de mémoire pour y stocker ses présentations Keynotes ou ses tableaux Numbers.

Avec ou sans l’option 3G.

L’iPad est équipé du Wifi « n » permettant de se connecter aisément depuis chez soi, au bureau ou chez McDo (ou StarBuck, ou etc.). En revanche, la 3G est indispensable si vous n’avez accès à un réseau Wifi. Apple facture l’option 3G à 130$, indépendamment de l’abonnement que votre opérateur voudra bien vous proposer (Steve Jobs avoue négocier dur avec les opérateurs, on y croit ;-). Alors 3G ou pas ?

Procédons par ordre. Si vous disposez d’un iPhone, la réponse est non car il sera toujours plus simple de sortir votre iPhone que votre iPad en mobilité. On peut aussi imaginer qu’il sera possible d’utiliser le partage de connection 3G disponible avec votre iPhone avec option idoine auprès de votre opérateur (maj : Steve Jobs semble avoir exclu cette possibilité).

Si vous ne disposez pas d’un iPhone, courez en acheter un la 3G peut avoir du sens mais garder à l’esprit que cela veut dire que vous allez devoir souscrire à un abonnement supplémentaire à celui de votre téléphone. Pour le moment, l’iPad ne supporte en 3G que la Data (ie Internet, et on ne sait pas si la VOIP sera autorisée). Si vous comptez utiliser la tablette à des fins professionnels et en mobilité, l’option me semble pertinente…sinon, j’en suis pas sûr. En fait, cela va beaucoup dépendre de la simplicité de synchronisation entre l’iPad et votre Mac/PC via la connection Dock. Si celle-ci s’avère efficace, la 3G n’est pas à mon sens indispensable.

Par ailleurs, seule la version 3G dispose d’un GPS. Sur la version wifi seul, la géolocalisation se fera via la borne wifi (comme avec l’iPod Touch).

Pour les puristes, sur le plan purement esthétique, la version sans 3G est plus jolie puisque l’iPad est composé uniquement de verre et d’aluminium. La version avec 3G nécessite une partie en plastique pour l’antenne.

Apple - iPad - Price (January 2010) La méthode du budget.

Évidemment, une autre méthode consiste à choisir par votre Budget. Avec Apple, il ne faut pas regarder uniquement le prix de l’appareil mais également celui des accessoires qui l’accompagnent. En l’occurence, l’iPad est livré nu puisque seul une documentation (4 pages ?), un chargeur et un cable sont fournis. Il est fort probable que vous aurez besoin également d’un dock et d’une housse de protection (surtout pour un usage mobile). Prix en $ – Janvier 2010. Voir les prix en € de l’iPad.

Et voilà, maintenant vous êtes paré pour acheter votre iPad !

La tablette Apple se nomme iPad et déchire !!!

Ca y est, on y est après plusieurs semaines d’impatience, la première keynote 2010 est là ! Première bonne nouvelle, Steve semble être en meilleure forme !! Deuxième bonne nouvelle, la tablette est au rendez-vous et elle déchire !!! Le produit présentée est pas tant révolutionnaire dans sa conception que dans les usages qu’il propose !

Un canapé pour présenter l’iPad !!!

Aujourd’hui, Apple tire ses bénéfices de trois gammes : Mac, iPod et iPhone. Steve Jobs explique le positionnement de son nouveau produit en le plaçant clairement entre le Mac et l’iPhone et il se nomme iPad !
C’est dans un canapé que Steve Jobs a choisi de nous faire des démonstrations de l’iPad…au moins le positionnement est clair, il s’agit d’un produit que l’on utilise plutôt chez soi (bien qu’une option 3G existe).
L’iPad a été pensé pour surfer, écouter de la musique, regarder des photos, des vidéos, jouer et lire des livres !

Interface soignée.

L’iPad présente un dock comme sur MacOS X et un bouton « Home » comme sur l’iPhone. L’interface semble fluide. Elle peut l’être car l’iPad dispose de 1000 capteurs sensitifs ! Par ailleurs, elle est particulièrment soignée. Sans surprise de la part d’Apple, l’ergonomie semble être au rendez-vous et très bientôt je ne serai pas surpris que l’on regarde nos claviers comme des objets moches et inutiles.

Processeur maison !

Apple a choisi de développer son propre processeur pour son iPad, il s’agit du A4 1GHz de type ARM.

L’iPad fait 1,34 cm d’épaisseur, pèse 680gr avec un écran de 9,7″. L’iPad utilise le WiFi « n » et/ou la 3G, se connecte avec un connecteur dock et propose le Bluetooth 2. Il dispose comme iPhone d’un accéléromètre d’une boussole, de haut parleur et d’un micro. …Question autonomie, Apple annonce 10H en utilisation et 1 mois en veille ! Il sera disponible en différentes versions de 16 à 64Go. L’iPad n’a pas caméra. Détail.

Compatible AppStore.

Toutes les applications actuellement déployées pour iPhone tourne sur l’iPad sans modifications. Des bandeaux noirs viennent encadrer l’application qui n’est pas redimensionnée. Le SDK (pour les développeurs) est mis à jour, j’imagine donc que très vite les développeurs vont actualiser leurs applications pour adapter l’affichage iPhone ou iPad. Certaines applications comme celle du NewYork Times seront synchronisées entre l’iPhone et l’iPad pour signaler par exemple les articles lus et non lus.

Application iBooks !!!

Apple veut aller plus loin qu’Amazon et son Kindle (à qui il reconnait le mérite d’avoir été les pionniers). iBooks est une application permettant d’acheter et de classer ses livres. Pour le moment, elle regroupe les 5 plus grands éditeurs américains. (Espérons que l’Europe suive). L’interface tend à se rapprocher de l’apparence d’un vrai livre…je sais pas encore dire si j’aime ou pas mais les animations pour tourner les pages semblent soignées (à la Apple quoi!)

iWork pour iPad !!!

En ce qui me concerne, ça c’est carrément une bonne nouvelle ! Fini de trimballer mon MacBook pour faire mes présentations… vive iPad !!! L’interface a été entièrement retravaillée pour s’adapter à un écran tactile en utilisant de nouveaux menus déroulant très graphiques. Numbers, Pages et Keynote sont disponibles.

Prix…voilà l’effet Waooow.

Apple a tapé fort au niveau du prix puisque l’iPad démarre à 499$ (16Go), 599$ (32Go) et 699$ (64Go). Ajouter 130$ pour la version 3G. Disponible en Avril.

Sinon, en accessoire (payant) on retrouve, une housse de protection qui fait office de support pour l’utilisation sur les genoux (par exemple) et un dock avec clavier intégré.

Conclusion.

J’achète.